La Métamorphose

Se basant sur les influences prénatales de la mère sur l’embryon et le foetus observées par la médecine chinoise, la « Métamorphose » a été développée dans les années 60 par Robert Saint John, naturopathe et réflexologue anglais. Il avait découvert qu’il pouvait amener des changements considérables en employant un léger toucher sur les endroits de correspondance des points réflexes de la colonne vertébrale sur les pieds. Par la suite, il dégagea le même schéma sur les mains et la tête. Violette Prod’hom, thérapeute genevoise et élève de St John, par son expérience, a permis d’enrichir et d’approfondir la méthode d’origine et en travaillant sur les plans subtils. 

La technique métamorphique est un massage léger des pieds, des mains, et de la tête, en touchant et à distance. Elle reconnecte l’individu à sa période prénatale afin de retrouver la force essentielle de vie à l’œuvre durant la gestation. C’est en effet à cette période que nos structures physiques mentales et émotionnelles se mettent en place. La métamorphose libère un nouveau potentiel d’énergie vitale affranchi des anciennes mémoires et permet d’expérimenter et intégrer ce soin à tous les niveaux de l’être, quel que soit l’individu et sa problématique. 

Le praticien travaille en tant que catalyseur, dans un espace libre, il peut ainsi accompagner pleinement le processus de libération et de transformation. Avec la Métamorphose, nous nous libérons des fils de l’attachement et de la souffrance. Peu à peu, l’énergie de vie va re-circuler. Un réel bien être va s’installer, nous ne serons plus en réaction mais en action, créant notre propre vie. Tout comme la chenille se métamorphose en papillon et sort de sa chrysalide pour voler librement. Nous pourrons ainsi retrouver cet état simple et joyeux au cœur de notre propre vie. 

7 séances sont conseillées pour un premier travail en profondeur.

Une séance dure environ 1h à 1h30

Tarif: 60 euros la séance

la chenille se transforme en magnifique papillon et voit ainsi la Vie avec plus de liberté.